Culture

Cette rubrique évoquera l’expression, sous toutes ses formes, d’artistes engagés dans la Résistance, qui ont témoigné ou lui ont rendu hommage.

kral_cerven1940Beaucoup d’entre eux sont tombés dans l’oubli. A l’exemple d’Imro Weiner-Kráľ, peintre slovaque et graveur (1901-1978) qui, en 1938, émigre à Paris où il rejoint la Résistance anti-fasciste et prend contact avec ses concitoyens Tchécoslovaques engagés dans la MOI (Ci-contre « L’exode près de la porte d’Orléans » – Juin 1940) ou de Joseph Soos, hongrois immigré en 1927 et qui passa quatre ans dans le camp du Vernet (Ariège), créé en 1939 pour interner les Républicains espagnols puis en 1940 les étrangers « indésirables » et les intellectuels antifascistes, où il dessina de nombreux portraits aux visages gris et le regard vidé par la souffrance.

Ci-dessous : « Il fait si chaud dans les baraques » (1943 – Encre de Chine sur papier – Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon).

soos

Créer, c’est résister. Résister, c’est créer.

Histoire, géographie, éduca... |
Les villages du Hainaut Fra... |
Amoursucrefictions |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Henri Maitre
| histoiregeoenligne
| Matshewk