ASSOCIATION DES DÉPORTÉS, INTERNÉS, RÉSISTANTS ET PATRIOTES

ADIRP de l'AUBE Notre association a pour but d'unir, sans distinction de tendances, de conceptions philosophiques, politiques ou de religion, tous les patriotes qui furent internés ou déportés, au cours des guerres 1914-1918 et 1939-1945, pour leur activité patriotique, leurs origines ou leurs opinions, ainsi que les familles de disparus (exécutés, assassinés ou décédés en cours d'internement, de déportation, ou depuis) dont les droits ont été notamment réglés par les lois des 8 août et 9 septembre 1948 et du 27 décembre 1954.

16 mai 2018 ~ Commentaires fermés

JEUNE MÈRE ET RÉSISTANTE

Bancic_Olga_08_miniBANCIC Olga [BANCIC Golda, dite Pierrette]
Née le 10 mai 1912 à Kichinev (Roumanie), guillotinée le 10 mai 1944 à Stuttgart (Allemagne) ; étudiante ; résistante FTP-MOI, la seule femme du procès dit de l’Affiche rouge.

Fille de Noé et de Marie, née Zezins, Golda Bancic naquit en Bessarabie dans une famille juive. Son père était petit fonctionnaire. Elle milita très tôt aux Jeunesses communistes et fut arrêtée à seize ans par la police roumaine. Elle était la sixième enfant d’une famille de petits fonctionnaires, Dès l’âge de douze ans, elle était apprentie matelassière. Elle participa à une grève, arrêtée et maltraitée, puis relâchée. À nouveau arrêtée pour faits de grève elle fut détenue trois mois. Mariée à seize ans et demi à Alexandre Jar, elle partit à Bucarest, adhéra aux Jeunesses communistes. Elle manifesta quelques mois plus tard, interpellée, jugée elle était condamnée à deux ans de prison. Sa peine terminée, elle entra dans la clandestinité, quitta la Roumanie pour la France en 1938. [...]

16 mai 2018 ~ Commentaires fermés

UN EXPO SUR LA RÉSISTANCE A ROMILLY S/SEINE

Retour sur l’exposition qui a eu lieu à l’Eden de Romillly-sur-Seine du 27 avril au 13 mai.

15 mai 2018 ~ Commentaires fermés

LA RÉSISTANCE DANS L’OUEST AUBOIS

RESISTANCEouestAUBOIS (1)Claude Macé et Daniel Jourdain se sont lancés depuis plusieurs mois dans des recherches qu’on peut dire fructueuses, en tentant de ressusciter les parcours de plus de 200 Résistants de l’Ouest aubois dans tout le périmètre de Romilly sur Seine qui va d’Anglure (Marne) à Nogent-sur-Seine, Marcilly-le Hayer, Estissac, et même Saint-Maurice-aux-Riches-Hommes (89), car les luttes organisées ici ou là étaient fortement imbriquées. Une centaine de fiches individuelles se trouvent à la fin du livre. Ils ont voulu donner à leur travail une extension plus grande en demandant à l’ANACR et à la FNDIRP de travailler avec eux, en particulier Ginette Collot dont la mémoire de cette époque reste vive. S’en sont suivies des recherches aux Archives départementales, des rencontres de témoins encore vivants, des voyages dans différents centres de recherche et une moisson de photos et de documents inédits.

Un travail concret, éclairant, neuf, sur un sujet encore délicat et sensible que notre équipe d’historiens a voulu revisiter et qui fixe les choses dans leur réalité parfois surprenante. Le plus édifiant dans ce travail c’est d’avoir pu faire comprendre l’ensemble des actions menées par la Résistance, leurs liens, leur genèse et bien sûr, d’avoir donné à comprendre l’originalité de ce que les historiens nomment la Résistance, une armée de volontaires sans uniforme, souvent sans armes et qui voulaient libérer leur pays sous le joug. Emouvantes, oh ! combien, bien que le livre n’ait d’autre but que de traquer la réalité d’alors, ce sont les photos de tous ces jeunes, représentant chacune une promesse de vie à réussir, de famille à construire, alors qu’on sait cette vie disparue, fauchée par la brutalité nazie.

Beaucoup d’adultes et de jeunes tireront des leçons utiles de ces récits. Le sujet du Concours National de la Résistance, cette année, c’était « S’engager pour libérer la France. » Ce livre eut été un excellent support. Pourquoi certains sortent du lot et s’engagent ? Leur engagement et leur martyre .donnent une leçon d’humanité. Aujourd’hui, l’Europe sent le nazi. Ils sont casqués à Toulouse, ils ont mis Orban, en orbite, ils poussent aux lois scélérates en Pologne, Ukraine, Lettonie, Autriche. Et ce monde aussi, sent la guerre. Que ce livre est donc le bienvenu, pour connaître qu’on peut s’organiser en toutes circonstances, les plus imprévues et le plus graves.

- La Résistance dans l’Ouest aubois, 276 pages, Ed. ANACR et FNDIRP, 13 €.

11 avril 2018 ~ Commentaires fermés

LE DEVOIR DE MÉMOIRE DE DEUX LYCÉENNES : PAULINE BACHELOT ET LILIA MERCIER

Ce travail personnel a été présenté sous forme de brochure d’une cinquantaine de pages, illustrées de nombreux documents tirés de l’iconographie locale et nationale. Ayant été sollicité par ces jeunes lycéennes, je les mises en relation avec Madeleine Billat, notre présidente d’honneur et ancienne déportée. Je n’ai fait que leur prêter quelques livres et brochures et leur raconter mes souvenirs personnels dans une famille de Résistants. Faire connaître cette période à la jeunesse est une des nombreuses tâches de la FNDIRP. Le travail personnel  présenté là est la preuve que le flambeau sera transmis.
Jean Lefèvre

31 janvier 2018 ~ Commentaires fermés

PROCHAINE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

CONVOCATION ADIRP 2018 copie

Histoire, géographie, éduca... |
Les villages du Hainaut Fra... |
Amoursucrefictions |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Henri Maitre
| histoiregeoenligne
| Matshewk